Publicités

Afrique: comment choisir sa destination ?


Après quelques textes de récits de voyage, j’ai décidé de passer à quelque chose de plus concret. Le but du BobTrotteur c’est de vous inciter à voyager encore plus et encore mieux. Le voyage est pour moi une véritable seconde nature. Ici, quand je parle de voyages, je ne parle pas d’un week-end à Old Orchard Beach pour aller manger de la pizza immangeable ou d’une demi-journée au centre d’achat de Plattsburgh pour acheter un manteau de fourrure moins cher avant de le cacher sous le siège de l’auto aux douanes, question de ne pas payer les taxes. Non. Je parle ici d’un vrai voyage, du voyage qui dépayse, du voyage qui nous déstabilise. IMG_5271Pourquoi ne pas débuter par le continent africain ? Y aviez-vous déjà pensé ? C’est beaucoup plus simple que vous ne le croyez. Actuellement, c’est le grand temps de visiter l’Afrique. Alors que les touristes se ruent massivement sur l’Islande et la Thaïlande, il est temps de sortir des sentiers battus.

Je n’ai pas visité tous les pays d’Afrique, par contre,  j’en ai visité suffisamment pour comprendre ce qu’est l’hospitalité africaine, car c’était véritablement le point en commun tous mes voyages sur ce continent. J’ai retrouvé en Afrique une chaleur et une joie de vivre qui peuvent ressembler à celle des Québécois. Est-ce le passé colonial qui nous unit ainsi ? Peut-être ou peut-être pas. Peu importe. Le but c’est de découvrir l’autre, d’entrer en relation avec ces gens si avenants.

Avant de choisir votre destination, vous devez savoir que l’Afrique c’est actuellement 55 pays reconnus. À l’intérieur de ces pays, se trouve une multitude de peuples, d’ethnies et de cultures différentes. Cela veut donc dire que dans un même pays vous pouvez faire plusieurs voyages différents… n’est-ce pas wonderful ?

Établir son budget
La part la plus importante de votre budget vers un voyage pour l’Afrique sera le transport. Le transport par avion pour vous y rendre, mais aussi le transport local, car il vous faudra louer une voiture ou un chauffeur avec voiture pour vous déplacer dans le pays, car les systèmes de transports sont quasi inexistants sauf exception comme en Afrique du Sud. J’y reviendrai. Pour se rendre en Afrique depuis l’Amérique du Nord, le meilleur moyen est de passer par l’Europe ou le Maroc. Je vous déconseille de passer par les États-Unis, car les contrôles sont plus lourds et plus nombreux. Peu importe votre destination, votre billet ne sera pas en bas de 1200 $. C’est un prix élevé, mais dites-vous que le tourisme vers l’Afrique est encore peu développé et le nombre de voyageurs est moins grand, ce qui explique un prix plus élevé qu’en Asie par exemple, même si c’est moins loin en kilomètres. L’avantage pour son budget d’aller en Afrique, est sur toutes les autres dépenses: l’hébergement, la nourriture et les achats locaux ne sont généralement pas chers et on peut facilement contrôler son budget sauf si vous courrez les Hilton. Parce que les billets d’avion sont plus chers, je vous suggère de prévoir un minimum de deux semaines sur place pour rentabiliser votre séjour. Aussi, concentrez-vous sur un pays à la fois, car voyager d’un pays à l’autre sur le continent africain n’est pas simple.

Une première approche facile grâce à la langue française
Si vous rêvez d’explorer l’Afrique pour la première fois, quelques options sont possibles. Si la langue est pour vous un obstacle, je vous conseille de débuter par un pays d’Afrique francophone. Eh oui, imaginez-vous donc il y en a ! transport-1335351_1920L’Afrique renferme pas moins de 31 pays qui parlent le français ! Comme pour nous, la colonisation française a laissé ses traces là-bas aussi. Selon moi, la première porte d’entrée pour un Québécois francophone en Afrique serait le Sénégal, le pays de Boucar Diouf. Pourquoi ? Parce que les Sénégalais nous connaissent bien. La coopération québéco-sénégalaise est historiquement centrée sur l’éducation, la culture et la coopération internationale.  Ça fait plusieurs années que nos amis sénégalais voient défiler des Québécois en mal d’aventures et des coopérants volontaires déferler dans le pays. Les vols Montréal (YUL)-Dakar (DKR) se font aisément avec la plupart du temps, une escale à Bruxelles ou à Paris. Les prix varient autour de 1300$ selon la saison.

Plus craintifs ? Vivez l’Afrique à l’occidentale 
Pour ceux qui veulent voir les splendeurs du continent sans avoir à faire de compromis sur leur confort de voyage, l’Afrique du Sud s’impose. Ce pays est tellement magnifique et accueillant qu’il est difficile de croire qu’il a connu tant d’années de discrimination raciale à cause de l’Apartheid. Oui, ce pays à un lourd passé, mais il s’est relevé. La contrée de Nelson Mandela est le pays le plus prospère du continent, l’industrie touristique est en plein essor, c’est le grand temps d’y aller avant que les lieux ne soient trop touristiques.

johannesburg-436018_1920.jpgL’Afrique du Sud est dotée d’infrastructures touristiques hyper modernes comme des hôtels cinq étoiles, des restaurants de grand luxe et tout ce qu’il faut pour passer un séjour de rêve. Se déplacer dans les villes est aussi relativement facile. On peut aussi y faire un voyage gastronomique. Essayez le steak d’autruche. Un régal. La variété des excursions et des endroits à visiter en Afrique du Sud surprend. Je vous recommande chaudement un safari-photo (un vrai) dans le parc national de Kruger à bord d’un 4X4 à la recherche des «Big Five» (lion, léopard, éléphant, rhinocéros noir et buffle.) Par la suite, il faut descendre au sud pour aller observer les pingouins à Boulder’s Beach, puis les autruches et springboks dans le parc du Cap de Bonne-Espérance. Vous êtes alors à l’endroit le plus au sud du continent africain, vous regardez vers la mer et le prochain continent c’est l’Antarctique !

Afrique du Sud = amateurs de vin conquis
L’Afrique du Sud c’est aussi les vignobles, le pays est un gros producteur de vin et grande qualité. Mon préféré et aussi le plus connu : Fleur du Cap blanc, un chardonnay.  Le rouge, un cabernet-sauvignon est aussi excellent. Stellenbosch_vineyardsDe plus en plus de touristes viennent dans le pays pour faire la route des vins. La route nationale 62 qui traverse toute la province du Cap-Occidental est la plus longue route des vins au monde. Elle s’étire dans la vallée de la Breede et le Petit Karoo. Le long de la route, des paysages impressionnants pointent à l’horizon : des plaines vertes, des étendues désertiques et des montagnes à cols magistraux. L’expérience en vaut le coup. Le haut lieu des vignobles en Afrique du Sud c’est Stellenbosch. Si vous vous rendez là, rapidement vous allez sentir l’influence hollandaise.

Le Cap (Capetown): pour une vie balnéaire
Lorsque je me suis rendu en Afrique du Sud, je suis littéralement tombé en amour avec la ville de Capetown, tellement que je pourrais facilement y vivre demain matin. Cette ville est remplie de charmes. D’abord, elle est relativement petite avec un centre-ville de 433 000 habitants inclus dans une plus grosse métropole de 3,7 millions. On n’a pas l’impression que la ville est énorme et très populeuse. Aussi, le rythme de vie y est relax et balnéaire, il me fait un peu penser à la côte ouest-américaine. La ville est sur le bord de la mer adossée à la montagne de la table, une attraction touristique fascinante. Le dessus de cette montagne est plat comme une table. Le plus poétique, c’est de voir les nuages s’accrocher sur le dessus de la montagne comme une jolie nappe blanche. table-mountains-694627_1920L’ascension de la montagne en téléphérique en vaut  la peine, le point de vue est à couper le souffle. Sur la montagne, vous allez aussi faire la rencontre d’un petit rongeur sympathique, le daman des rochers. Imaginez-vous donc que cette petite bête à peine plus grosse qu’un lièvre est un cousin lointain des éléphants ! Capetown, c’est aussi le quai en bord de mer, le «waterfront» où vous pourrez flâner dans les boutiques et faire du lèche-vitrine. Il se dégage au centre-ville de Capetown un sentiment de calme et de bien-être. Le soleil est souvent présent. Les journées sont longues lors de l’été austral. En décembre, le soleil se lève à 5h30 et se couche à 20h. C’est comme au Québec, mais à l’inverse. Ainsi, la meilleure période pour visiter l’Afrique du Sud est: avril-mai, octobre-novembre et décembre-janvier. Vous voulez un circuit tout organisé sans vous soucier de rien avec un guide hors pair ? Contactez mon ami Mogamat Toffar de chez explorethecapetours que j’ai connu lors de mon séjour au Cap. Il est le meilleur pour vous faire découvrir le pays.

L’Afrique du Sud n’est pas assez dépaysante pour vous ? Vous recherchez aventure et chaleur ? Lisez ce qui suit.
J’adore faire des voyages avec un but à atteindre, même s’il est loufoque comme aller là où il fait très chaud, juste pour le fun. Si vous voulez vivre l’expérience de la chaleur, la vraie, rendez-vous au Burkina Faso. J’ai atterri dans la capitale Ouagadougou vers 21h un soir de mars. Il faisait 35 degrés et le soleil était couché. Le lendemain, j’ai vécu une expérience sensorielle extraordinaire. J’étais au centre-ville de Ouagadougou et le thermomètre indiquait 54 degrés Celsius… Je n’avais jamais vécu une telle chaleur; pour moi, cette seule expérience thermique justifiait le plaisir de voyager si loin.Ouagadougou_city_centre_day

Parce qu’il faisait chaud, j’ai eu le réflexe de baisser ma fenêtre lors de mes déplacements en voiture pour avoir un peu d’air, mais ç’a été catastrophique. À titre de comparaison, si vous souhaitez ressentir la même chose que moi à ce moment-là, allez chercher votre séchoir à cheveux et allumez-le au maximum à cinq centimètres de votre visage. Voilà ce que l’on ressent en voiture à Ouagadougou la fenêtre ouverte quand il fait 54 degrés… J’ai rapidement compris pourquoi entre midi et quinze heures, tout le monde allait faire la sieste à l’ombre. Avec une telle chaleur, on adopte vite le rythme de vie local. Le Burkina Faso demeure selon moi, une destination sécuritaire et très agréable pour ceux qui veulent découvrir le coeur et l’âme des Africains. Le Burkina Faso (pays des hommes intègres) est encore trop peu connu des touristes; en plein milieu de l’Afrique de l’Ouest, il fait partie du Sahel. Il est donc facile de goûter aux plaisirs du climat du Sahel, un climat semi-aride chaud.

Voir des éléphants
Oui on peut voir des éléphants au Burkina Faso, il faut se rendre dans la réserve de Nazinga au sud du pays, près de la ville de Pô. Depuis la capitale, il est facile de se rendre à Pô, car la route est belle et asphaltée, ce qui n’est absolument pas la norme au Burkina. Sur la route et aux alentours de Pô, j’ai eu le plaisir de rencontrer des gens dans leurs villages, j’ai même eu droit à une cérémonie spéciale en mon honneur, des enfants m’ont remis un karkwa et des flèches fabriquées par les artisans du village. Ç’a été un moment émouvant et très déstabilisant pour moi. L’hébergement au Burkina en dehors de la capitale est aussi une aventure, les villes de taille moyenne renferment quelques motels locaux très typiques au confort de base pour vraiment pas cher. Le meilleur moyen de se rendre dans le pays est de passer par Paris avec Air France.

Vous préférez des circuits organisés ? 
L’Afrique offre de nombreux circuits organisés pour les gens qui ne veulent pas se casser la tête et passer tout de même un voyage extraordinaire. Il faudra juste payer plus cher, mais vous en avez pour votre argent, car les guides embauchés par ces agences ont souvent eux-mêmes développé le circuit. Au Québec, quelques agences offrent des circuits organisés en Afrique comme : Passion Monde, Explorateur voyage et Les Karavaniers.

children-205223_1920

Ah ! Je vous entends déjà me dire : «Oui, mais tu sais l’Afrique, c’est loin, c’est dangereux, ce n’est pas civilisé, bla, bla, bla… FAUX. » L’Afrique n’est pas plus loin, dangereuse ou moins civilisée que tous les pays du monde, bien au contraire. Oui, il y a des destinations à éviter comme le Soudan et la Somalie et la Libye, mais la plupart des autres pays ne sont pas en conflit. Suffit de bien s’informer.

Il n’y a pas qu’une Afrique, il y a «des Afriques» et il faut fouler le continent pour bien le comprendre. Personnellement, voyager en Afrique a changé ma conception du monde. J’ai grandi et j’ai appris beaucoup de ce peuple et je vous en souhaite tout autant.

Publicités
Catégories :Destinations, trucs voyagesTags:, , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :