Publicités

Comment visiter le plus beau balcon d’Europe ?


Le Luxembourg n’était même pas sur ma bucket list. En fait, j’ignorais tout de ce pays d’Europe avant de voir qu’on pouvait même s’y rendre en avion ! Naturellement, je suis attiré par les destinations dont personne ne parle parce que j’aime me retrouver hors des lieux communs et en dehors des grands circuits touristiques. Pour les Nord-Américains que nous sommes, le Luxembourg veut dire bien peu de choses en fait. Non, ce n’est pas une nouvelle sorte de hamburger luxueux de chez Victor…

Un dimanche matin de septembre, je m’adonnais à mon activité préférée, soit celle de chercher des billets d’avion. Ouais je sais, je suis un peu étrange, mais ça me détend vraiment, même si je n’ai pas l’intention de partir…  Puis je vois un départ de Québec pour le Luxembourg à 650$. Intrigué par ce minuscule pays d’Europe de la taille de ma ville, la Ville de Québec, je me suis dit : «tiens, tiens, voilà une excellente occasion d’aller là». Pourquoi le Luxembourg ? Parce que souvent, «small is beautiful» et c’est exactement le cas pour ce pays. Pour les Européens, le Luxembourg n’est qu’un endroit de banques et de finances de l’Union européenne, un lieu rempli de fonctionnaires-technocrates ennuyeux comme la pluie. Oui, le pays reste rempli de fonctionnaires, mais non, ce n’est pas un lieu monotone. En faisant un peu de recherche, je m’aperçois que tous les commentaires des voyageurs à cet endroit font mention du coût de la vie élevé. D’ailleurs, c’est au Luxembourg que les habitants font les salaires les plus élevés de tous les pays du monde ! J’ai vu ça comme un défi supplémentaire. J’avais cinq jours de congé au total et un budget de 1200$ incluant le prix du billet d’avion. Il me restait donc 550$ pour me déplacer, me nourrir et me loger pour 4 nuits. Ça s’annonçait plutôt serré. Voici comment j’y suis arrivé.

Se loger au Luxembourg
Le premier défi de taille était de trouver un hébergement adéquat et pas trop cher pour les quatre nuits que je devais passer dans ce pays. Pour faciliter mon voyage éclair, j’ai décidé de me poster à un seul endroit et de voyager en étoiles, c’est-à-dire de demeurer au même endroit chaque nuit pour repartir chaque matin toute la journée et visiter des endroits différents. Il faut dire que le Luxembourg est petit, le pays fait 82 km sur 58 km. Le transport est donc relativement court et très aisé. La capitale du pays c’est Luxembourg-Ville. J’ai donc cherché un hébergement à cet endroit. Les hôtels étaient hors de prix. Même sur Airbnb, pour un hébergement privatif, c’est cher. Je me suis donc rapidement dirigé vers les auberges. Elles sont très rares au centre-ville de Luxembourg-Ville. Par souci d’économie, j’ai choisi d’être légèrement excentré du centre-ville, soit à 15 minutes de marche de la gare Centrale, ce qui n’est quand même pas si loin non plus. Mon choix s’est arrêté sur l’Auberge Anna et Jean.

La façade de l’auberge ne paie pas de mine, mais ne vous laissez pas influencer par le décor. Quand on entre dans cette auberge, on est chaleureusement accueillis par Anna, une dame âgée qui s’exprime très bien en français, mais qui adore parler italien ! Elle opère cette auberge avec son mari septuagénaire depuis de nombreuses années. L’Auberge est légèrement au sud du centre-ville, mais le prix est génial. En basse saison, j’ai payé 80$ la nuit, petit-déjeuner inclus. Pour un Canadien qui se fait frire par le taux de change, c’est acceptable, disons…

Ne pas craindre le lieu
L’auberge est légèrement à l’extérieur du centre-ville sur la route de Thionville, c’est-à-dire à 15 minutes à pieds de la gare Centrale. Les déplacements à Luxembourg-Ville et dans le pays en général sont hyper efficaces. On peut aller partout en moins d’une heure trente. N’ayez pas peur de réserver cette auberge, c’est vraiment tout près et le quartier est vraiment tranquille. D’ailleurs, il y a un arrêt de bus tout juste devant l’auberge.

Un décor typé et amusant !
L’auberge renferme neuf chambres avec différentes commodités; certaines avec salle de bain privée et d’autres communes. La plupart des chambres ont un petit réfrigérateur, une télé, une table et une chaise. Tout ce qu’il faut pour bien dormir. La décoration intérieure date de plusieurs années, mais c’est ce qui fait le charme de l’hôtel. Ça fait très provincial et années soixante-dix. Le décor est tellement typé que ça en devient amusant ! Les chambres sont d’une propreté irréprochable. Les lieux communs aussi.

Petit-déjeuner inclus
La chambre comprend un petit-déjeuner européen, c’est-à-dire croissants, pain, confitures de fruits, tartinade de fromage, café, etc. Il peut varier : céréales, chocolatines, etc. C’est un petit-déjeuner sommaire, mais pour le prix je me la ferme ! Anna nous attend gentiment le matin pour une petite discussion et quelques conseils de déplacement. Si vous aimez la cuisine bien lourde toulousaine, il est possible les vendredis et les samedis soir de manger au restaurant de l’auberge. Jean, le mari d’Anna, vous préparera sa spécialité, le cassoulet pour une trentaine d’euros. Trop cher pour moi.

Conseil sur la chambre : Demandez une chambre avec salle de bain privée. Pour le coût, ça en vaut la peine.

Mise à jour budget
Budget total : 1200$
Billet d’avion : 650$
Auberge: 320$
Reste : 230$

Première destination: l’Office du tourisme
Oui, c’est souvent mon premier endroit de visite. Justement, le personnel du petit bureau au centre-ville de Luxembourg-Ville est particulièrement efficace. Les guides m’ont suggéré une foule d’activité à faire pendant mon séjour. Ils m’ont aussi suggéré d’acheter la carte Luxembourg pour les touristes. Elle en vaut la peine, car elle offre l’accès à plus de 60 sites touristiques dans tout le pays et la gratuité de tous les transports en commun. Pour 42 $ j’en ai pris une pour trois jours.

Découvrir le grand-duché
Hé oui, il faut le dire. Le Luxembourg est gouverné par une monarchie constitutionnelle avec un grand-duc pour chef d’État, faisant du pays le seul grand-duché encore existant. Voilà qui rend la visite encore plus intrigante, car il y a un palais à visiter ! Luxembourg-Ville est magnifique, je m’y suis rendu lors d’un week-end de la fin du mois d’octobre et les couleurs d’automne rendaient la ville incroyable pour les yeux.

bridge-2131001_1920

Le centre-ville historique offre des paysages magnifiques. Il est encaissé dans une vallée étroite et profonde où coule l’Alzette. Luxembourg-Ville est une ville médiévale, ça se sent dans le décor, la topographie et les ruines que l’on retrouve sur notre chemin. Le fond de la vallée est dominé par une route étroite plus élevée qui fait le tour du centre historique. C’est d’ailleurs ce qui donne l’impression de se promener sur un balcon pour observer la ville. D’ailleurs, ont dit souvent que cet endroit est le plus beau balcon d’Europe.

Le plus beau balcon d’Europe
Luxembourg-Ville est l’endroit idéal pour faire de la randonnée pédestre. Il y a de bons dénivelés et une multitude de sentiers bien balisés. Il y a d’ailleurs un incontournable à faire, c’est le Chemin de la corniche. Les quelques guides sur le Luxembourg en faisaient mention sans y donner trop d’importance. Et puisqu’il ne s’agit pas nécessairement d’un site touristique payant proprement dit, les guides-voyages passent rapidement sur le Chemin de la corniche. C’est selon moi, une grave erreur !

Au balcon pour admirer le paysage
Le Chemin de la corniche est le meilleur moyen de découvrir la ville de Luxembourg. Les points de vue sont exquis. Le chemin nous fait marcher tantôt aux abords des résidences de la ville, tantôt sur des sentiers de murs de pierre, tantôt dans des boisés. La marche nous donne constamment l’impression de dominer le paysage. Il est très facile de s’orienter, car on voit tout, on fait le tour et on revient à son point de départ impressionné. Sur le chemin, on peut s’arrêter dans un café, boire un verre, prendre une quiche ou un sandwich puis repartir. J’ai tellement apprécié ce chemin, qu’en trois jours, je l’ai emprunté trois fois. Munissez-vous d’un léger sac à dos, de bonnes chaussures de marche et d’un manteau adapté à la saison et prenez votre temps ! Amusez-vous à flâner sur votre chemin. C’est extrêmement agréable.

Comment visiter le plus beau balcon d'Europe ?

Les Casemates du bock, un lieu angoissant et captivant 
Pour les Québécois, le mot casemate ne signifie pas grand-chose. En arrivant dans les Casemates du bock, j’ignorais totalement de quoi il s’agissait mis à part le fait que c’était relié à l’armée et la défense. C’est en entrant dans les casemates du bock que je me suis rendu compte qu’il s’agissait d’un bunker.

Un type de bunker plutôt inusité 
Je dois dire que c’est un lieu fort impressionnant, une attraction touristique historique fort bien aménagée. L’accès est gratuit avec la Carte Luxembourg. Une brochure nous permet de nous guider dans ces grottes et ces tunnels sculptés dans le rocher à l’origine de l’établissement du Luxembourg. Tout au long du parcours, on en apprend un peu plus sur l’histoire du pays de la ville et de ses défenseurs. L’histoire médiévale reliée à ces bunkers est captivante. En se promenant dans les galeries, on sent presque l’énergie des soldats de l’époque, les différents points de vue que nous offrent les ouvertures des tunnels de chaque côté de la ville sont renversants. Je vous suggère de prendre votre temps pour ressentir les lieux, vous promener dans les tunnels, monter et descendre les escaliers et vous perdre dans les culs-de-sac. C’est presque qu’angoissant, mais tellement amusant !

Comment visiter le plus beau balcon d'Europe ?

Un bon début pour une longue journée de visite
Les entrées des casemates sont faciles à trouver et après, je vous suggère de faire l’une des deux randonnées pédestres proposées, soit le circuit Vauban ou le circuit Wenzel. Des circuits pédestres qui vous feront découvrir la vieille ville de façon magistrale. Tsé, quand je vous disais que c’était une ville de sentiers ! Bon, un moment donné, il faut bien manger. Alors question d’économiser au maximum, j’ai décidé de faire ce que je fais la plupart du temps en voyage, c’est-à-dire l’épicerie. Oui. Je suis allé me chercher un bout de pain et une bonne vieille canne de thon, c’est soutenant et pas cher. J’en ai mangé beaucoup… Je me permets normalement un restaurant sur trois repas excluant le déjeuner, car déjà inclus avec ma chambre. Les marchés d’alimentation de Luxembourg-Ville sont nombreux et faciles d’accès.

Le MUDAM pour les amateurs d’art moderne
À Luxembourg-Ville, ce ne sont pas les musées qui manquent. Voici une brève liste :

Un de ceux-ci a attiré mon attention, le Musée d’art moderne Grand-Duc Jean, le MUDAM. Le Musée est accessible facilement à pied ou avec les bus. J’adore les musées d’art contemporain, car on y trouve toujours quelque chose pour nous surprendre. Les artistes accaparent souvent les lieux pour faire des installations qui nous font penser et réfléchir, qui nous transportent dans l’imaginaire et l’insolite. C’est le cas du MUDAM, ce musée est bien fait, il est facile de s’orienter à l’intérieur et on peut même y manger pour pas cher, voilà donc ma découverte de la journée ! Le musée est vaste; prévoir au moins trois quarts de journée pour le visiter à l’aise.

Mudam_04_jnl

Mudam

L’estomac dans les talons au musée
J’arrive dans le musée en fin d’avant-midi et je n’avais pas emporté avec moi de nourriture. Je me disais que j’allais aller à l’extérieur pour me prendre un sandwich. Après avoir vu quelques installations, je découvre le café du musée. Il y avait un menu du jour et un menu à la carte. Je craignais que les prix y soient trop élevés, mais à ma grande surprise j’y ai trouvé un menu très abordable. Je m’assois donc seul à la table et la gentille Karine m’apporte carafe d’eau et corbeille de pain et se charge de m’expliquer le menu du jour. Dans un souci d’économie, j’y vais avec la traditionnelle, mais non moins savoureuse quiche-salade. On retrouvait ce jour-là, du poisson au menu du jour, le plat de mes voisins me semblait généreux ! Karine m’apporte le plat que je déguste avec appétit. Des produits frais et cuisinés à la minute. Des saveurs précises honnêtes, je suis comblé. Karine a tôt fait de découvrir mon accent québécois et entame la conversation. Elle me dit que le café du musée appartient au musée et n’est pas géré par un tiers. C’est ce qui fait toute la différence selon moi. Les prix sont normaux et les goûts sont francs. Bravo à la petite équipe pour leur travail.

Astuce : Karine m’a trop fait saliver en me parlant de la mousse aux marrons en dessert… et elle avait raison ! À consommer sans modération…

Mise à jour budget
Budget restant: 230$
Luxembourg Card: 42$
Nourriture: 19,65$
Resto du musée: 18,18$
Reste : 150,17$

Visite du Palais grand-ducal 
Il est possible de visiter le Palais grand-ducal du 15 juillet au 3 septembre. Pour moi, il était trop tard, mais j’aurais bien aimé. On y offre des visites guidées en français plusieurs fois dans la journée. Je me suis contenté de regarder la garde en action…

Sortir de la ville pour visiter un château médiéval 
Lorsque je pars en voyage, je quitte rarement la ville de destination pour une question d’économie de temps et d’argent. Mais là, le pays est tellement petit, que sortir de la ville signifie seulement faire environ une heure de bus. Je voulais aller visiter le château de Vianden, un château construit pendant la période du 11e au 14e siècle sur les assises d’un castel romain et d’un refuge carolingien; il est une des plus grandes et plus belles résidences féodales des époques romane et gothique de l’Europe. Le château a complètement été restauré en 1977 tout en respectant scrupuleusement le design d’époque. De la gare Centrale de Luxembourg-Ville, informez-vous pour le bon numéro de bus. Il faut compter environ une heure pour s’y rendre. Le bus vous laisse dans le milieu du petit village au pied du château. Vous pouvez aussi y aller en train. Ce sera plus rapide, environ 35 minutes. Une fois au pied de la montagne, je vous suggère fortement de monter au château par le télésiège ! Hé oui, c’est fabuleux ! Vous monterez doucement à 440 mètres d’altitude pour aller visiter le château. Attention, il faut payer 8,50 euros pour entrer. Prenez aussi l’audioguide, c’est beaucoup plus intéressant. Prévoir une journée complète pour la visite. La vidéo qui suit est mon retour en télésiège après la visite du Château. Moment de grâce et de zénitude gratuit !

Retour au centre-ville, où manger pas trop cher ? 

Je vous conseille le Café français directement sur la place publique ou le «square» comme disent les Français. Le prix du menu du jour à 13 euros affiché sur le tableau à l’entrée de la terrasse m’a tenté.

Je prends donc une place sur la terrasse malgré les 11 degrés à l’extérieur… après tout, le froid au Québec on n’a pas peur de ça ! Le menu du jour était une traditionnelle choucroute. Ce plat traditionnel allemand fait partie de la cuisine traditionnelle luxembourgeoise. Le service était un peu lent, mais poli et adéquat. J’ai pris une bière locale, la Bofferding comme apéro. Une bonne bière désaltérante.

Des saveurs typiques
Le plat arrive: choucroute au vin, pommes de terre et trois variétés de viandes dont une tranche de jambon fumé excellente, une saucisse de style viennoise et une autre saucisse plus dure et compacte avec de la moutarde de Dijon, il ne m’en fallait pas plus pour être heureux. Tout ça avait très bon goût. La vue sur la Place d’armes était agréable et l’ambiance aussi. Je me suis dit pas mal pour un endroit hyper touristique !

Je n’ai pas mangé de dessert pour des raisons économiques, mais il y avait du choix. Mes voisins de table consommaient des moules… j’étais jaloux.

Mise à jour budget
Budget restant: 150,17$
Entrée au Château de Vianden+audioguide : 19,59$
Nourriture: 37,64 $
Resto Café français: 24,41$
Cadeaux pour mes filles : 11,41$
Reste : 57,36$

Étant donné qu’il me restait encore un peu d’argent, j’ai décidé de me payer un tour de bus. Le fameux bus rouge à deux étages avec l’audioguide intégré. La plupart des gens trouvent ça quétaine, mais je ne suis pas de cet avis. Ce bus de type «hop-on hop-off» te fait voir les attraits les plus touristiques de la ville en plus de te transporter sur tout le territoire. J’aime aussi les explications. Personnellement, quand son prix ne dépasse pas 40$ je le prends volontiers. Il était à 20,59$ CAD alors il me reste 36,77$. Je garder ce qu’il me reste pour prendre un repas lors de mon escale à Francfort sur le retour.

Conclusion 
Pour réussir une visite sommaire du Luxembourg avec un petit budget, il faut savoir faire des concessions entre autres sur l’hébergement et la nourriture, car le coût de la vie y est assez élevé merci. Toutefois, même en faisant ces concessions, notre plaisir n’est pas gâché pour autant, car le Luxembourg offre assez d’activités et d’attraits pour passer un excellent moment. Je dirais que cinq jours c’est le minimum pour profiter au maximum de l’endroit.

5 activités incontournables
Chemin de la corniche
Casemates du bock
Circuits pédestres Wenzel et Vauban
Château de Vianden
Prendre une bière dans le quartier Grund

Note globale du BobTrotteur pour Luxembourg-Ville : 7,5 / 10

Publicités
Catégories :DestinationsTags:, , , , , , ,

2 commentaires

  1. J’avais dit dans un précédent commentaire que j’aurais aimé plus de détails…. Et bien tu en veux du détail en voilà ! C’est bien raconté, on a le goût d’y aller ! J’aime le suivi de budget , ça va aider ceux qui sont un peu désemparés en dehors d’un tout inclus. Et au moins cette fois-ci tu n’a pas eu de choc culturel ! J’ai hâte de lire une autre histoire !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :