Publicités

Les 12 meilleurs trucs pour économiser (vraiment) sur des billets d’avion


 

Il ne se passe pas une seule semaine sans qu’on me demande des trucs pour payer moins cher sur ses billets d’avion. Ça semble être le nouveau Graal, le billet d’avion pas cher. Tout le monde court après (le deal du siècle), tout le monde en voudrait, tout le monde le cherche désespérément sans pour autant trouver des réponses satisfaisantes. Il faut admettre une chose, nous sommes tous un peu radins. Plusieurs collègues blogueurs ont fait d’excellents textes sur les méthodes pour économiser. Voici les miennes, nouvelles et anciennes remises à jour.

Chaque fois que l’on sort sa carte pour le paiement final lors de l’achat de billets d’avion, on demeure convaincu qu’on n’a pas encore eu le meilleur prix pour s’envoler à l’étranger. Il est révolu le temps où les agents de voyages possédaient jalousement le monopole sur les billets d’avion comme Gulum et son précieux.

L’arrivée «des z’internets» a tout changé. On ne peut plus se fier à personne pour nous donner l’heure juste, encore moins sur les compagnies aériennes, premières responsables de ce fouillis incommensurable que l’on retrouve autour des prix. Prenez par exemple un Airbus A380. À bord, on retrouve plus ou moins 450 places. Eh bien, je vous garantis que parmi ces 450 passagers, aucun n’a payé son vol au même prix. Ça peut aller d’une réduction de 50 % jusqu’au triple du prix moyen. Pour prouver ça, il n’y a qu’à se rendre sur les comparateurs de vols et vous verrez un florilège de prix différents pour la même destination. Les prix pour une même destination peuvent changer jusqu’à 71 fois avant la date de départ. Pour économiser sur son billet d’avion, il n’y a pas de recette miracle. C’est plutôt la combinaison de plusieurs facteurs qui feront diminuer le prix à la fin. Plus vous accumulez ces facteurs, moins vous paierez cher. Mais attention, vous devrez mettre beaucoup beaucoup beaucoup d’eau dans votre vin et accepter qu’il s’agisse d’une autre manière de voyager. Si votre besoin de sécurité organisationnel domine sur votre goût de voyager, ça ne sert à rien de tenter de payer moins cher, car si vous êtes de ce type, les compagnies vous adorent. Alors voici une fois pour toutes, les meilleurs trucs pour faire baisser le coût de votre vol.

1-Être trrrrèèèèèssss flexible
Tous mes collègues blogueurs voyages vous le diront, c’est grâce à leur flexibilité s’ils réussissent à voyager beaucoup dans une année en ne payant pas cher leurs déplacements. Que vous ayez fait de la gymnastique au secondaire ne vous sera d’aucune utilité… La flexibilité du voyageur, c’est celle d’accepter de partir à toute heure du jour, de la semaine ou mois dans l’année. Disons que vous rêvez d’aller en Europe, mais que vous n’avez que deux semaines en juillet de libres du 8 au 23. Laissez-moi vous dire que les compagnies aériennes vous attendent dans le détour. 141HVous êtes captifs. Elles savent que peu importe le prix, vous allez y aller quand même. Alors merci à vous de financer les billets d’avion des autres… En France, l’agence de voyage Départ demain se spécialise dans les voyages «Ultra dernière minute». Les économies à faire sont considérables pour les Français capables de partir dans un délai de 48 à 72 heures. Il s’agit souvent de forfaits  de grossistes en voyages. Si ce n’est pas vendu, c’est perdu, alors ils préfèrent casser les prix. Ces ultras dernière minute existent aussi au Québec, il faut toutefois faire affaire avec une agence. Être flexible, c’est être prêt à partir à tout moment. Tous les emplois ne le permettent pas, j’en conviens, mais il y a de réelles économies à faire dans le fait d’accepter de partir en Europe en octobre par exemple. Soyez aussi flexible sur la destination. Au lieu de vouloir partir à tout prix à Paris, faites une recherche générale sur la France, parfois les compagnies aériennes, surtout en fin de saison estivale, liquident certaines destinations où ils volent juste l’été comme Nice, Marseille, Lyon, etc.

2-Acheter son billet longtemps d’avance
Il y a bien longtemps, c’était les voyageurs de dernière minute qui bénéficiaient des plus grosses réductions sur leurs billets d’avion. Aujourd’hui, c’est complètement l’inverse ! Plus vous achetez votre billet à l’avance, moins il sera cher. Le comparateur de vol Cheapair a fait l’exercice d’analyse pour trouver le moment exact quand acheter son billet d’avion selon sa destination, afin qu’il soit le moins cher possible. Ainsi, pour un vol domestique au Canada ou vers les États-Unis, le meilleur prix viendrait entre 54 et 59 jours avant le départ. Pour les vols moyen-courriers vers les Caraïbes et le Mexique par exemple, les prix sont plus intéressants de 61 à 76 jours avant le départ. L’Europe c’est 99 jours, l’Asie 90 et l’Amérique latine 81. Ce n’est pas non plus une vérité, mais plutôt une tendance. La règle ne tient plus quand la destination est toujours en forte demande comme la Floride .

Cheapair

3-Voyager hors saison
Ça peut sembler basique comme conseil, mais c’est sûrement le conseil qui va vous faire économiser le plus. Le tourisme fonctionne selon la haute et la basse saison. C’est une question d’offre et de demande. Plus la demande est forte comme lors des vacances d’été, scolaires ou lors des jours fériés des fêtes de Pâques, Noël et l’Action de grâce, plus les prix seront élevés. Ainsi, la plupart des spécialistes en voyages s’entendent pour dire que le mois le moins dispendieux pour voyager est le mois de novembre. C’est une très bonne nouvelle, car le mois de novembre au Québec c’est normalement à oublier ! Allez-y de manière logique. paris-112442_1920Voyager vers l’Europe en hiver sera nécessairement moins cher, tout comme se rendre dans les Caraïbes en été. Pour l’Asie, les mois de janvier, février, mars, avril et mai vous offriront les meilleures économies. Je vous entends déjà me dire : «Oui, mais en Europe l’hiver, c’est triste ! ou les Caraïbes en été c’est trop chaud !» Pour l’Europe, que vous regardiez la tour Eiffel sous la pluie ne changera rien à son attrait et se rendre dans les Caraïbes en juillet vous éloigne des étés québécois de plus en plus incertains…

4-Tenter de partir un mardi ou un mercredi tôt ou tard
Étrange comme conseil, non ? Pourtant, c’est bel et bien le cas. Le mercredi est une journée creuse pour les transporteurs aériens. Les sièges sont souvent moins chers. C’est que le lundi et le jeudi sont très demandés par la clientèle d’affaires alors que le vendredi, le samedi et le dimanche sont prisés par les touristes d’agrément. Les heures de vol jouent aussi sur les prix. Habituellement, personne n’aime décoller à six heures du matin parce que ça exige d’arriver à l’aéroport en pleine nuit. À l’autre bout du spectre, décoller à minuit est moins attrayant. Voilà des occasions faciles pour voyager pas cher. Il faut montrer encore une fois de la flexibilité !

5-Ne pas être pressé, favoriser de nombreuses et de longues escales
Voyager avec plusieurs longues escales est un moyen de plus en plus populaire pour se déplacer à peu de frais. On peut y économiser facilement quelques centaines de dollars. Certaines compagnies l’ont compris. Elles réussissent même à attirer une nouvelle clientèle en misant là-dessus, voir l’article : Comment voyager gratuitement ou presque ? C’est le cas de Turkish Airlines qui, lors de son arrivée à Montréal, offrait des vols à prix réduit vers l’Asie et le Moyen-Orient. airport-690556_1920La condition: faire une escale de 14 heures de nuit à Istanbul. Turkish Airlines offre encore l’escale et la visite de la ville gratuite si elle dure plus de six heures. Toutes les infos ici. La compagnie islandaise Wow Airlines fait maintenant de cette pratique sa marque de commerce en cassant les prix vers l’Europe à condition de faire escale à Reykjavik. La compagnie nationale rivale Icelandair, fait maintenant la même chose, détails ici.  Avec Qatar Airways par exemple, si votre escale est de plus de huit heures, l’hébergement et le visa de transit à Doha vous seront fournis ainsi qu’une indemnité de repas ! Si vous décidez de sortir de l’aéroport par vous-même par contre, assurez-vous d’obtenir un visa si nécessaire. Voici comment j’ai profité des longues escales lors de mon dernier voyage en Indonésie.

Itinéraire allée:

  1. Québec -» Toronto (escale de 4 heures): Bon, Toronto c’est du déjà vu, j’ai payé pour avoir accès aux salons afin de passer agréablement le temps.
  2. Toronto -» Tokyo (escale de 3 heures): Trop court pour sortir de l’aéroport, donc découverte de l’aéroport, plus du temps pour engloutir de vrais sushis !
  3. Tokyo -» Singapour (Escale de 3 jours ): J’ai volontairement planifié une escale de trois jours pour visiter la ville. En me posant trois jours, j’ai économisé 100 dollars sur mon billet.
  4. Singapour -» Yogyakarta: (destination d’arrivée pour trois semaines)

6-Laisser son budget choisir la destination
Ah ! Vous êtes dérouté ? C’est de plus en plus apprécié par les voyageurs. J’avais environ 600 dollars, nous étions en février et je voulais partir vers la fin du mois de mars pour fuir un peu l’hiver. Je me suis rendu sur Google Vols. J’ai amorcé ma recherche en entrant mon aéroport de départ avec des dates approximatives, mais je n’ai pas indiqué de destinations. J’ai plutôt cliqué sur la carte: découvrir des destinations. J’avais donc plusieurs choix à ma portée en accord avec mon budget. Lors de ce voyage, c’est la ville de Port-d’Espagne à Trinité-et-Tobago qui concordait avec mon budget. Pour 595$, j’ai eu un très beau voyage !

Google vols

7-Effacer ses cookies
Big Brother est partout, les compagnies aériennes et les agences de voyage en ligne l’ont MarketingZ-Article-Cookies-Deletebien compris et l’utilise au maximum. Le phénomène est relativement récent. Les compagnies font du «traçage» actif ou de «l’IP tracking». C’est-à-dire que lorsque vous magasinez ou surveillez le prix d’un billet d’avion en ligne, les sites le savent et reconnaissent votre adresse IP. Chaque fois que vous y retournez, ça donne comme indication que vous êtes vraiment intéressés par la destination. Le site va faire légèrement augmenter le prix un peu plus à chaque visite. Le but est de vous donner l’impression que le prix sera toujours plus haut et vous pousser à acheter maintenant. Malhonnête ? Absolument. Mais dans ce monde capitaliste, on ne fait de cadeaux à personne.  Le comparateur de vol Skyscanner de son côté, affirme ne pas utiliser cette technique. Voici quand même quelques conseils pratiques à prendre en compte avant d’acheter son billet en ligne:

  1.  Utilisez un «hotspot», c’est-à-dire un réseau dont l’IP est public.
  2. Utilisez votre téléphone intelligent en mode 4G ou LTE.
  3. Videz votre historique et utilisez les fenêtres de navigation privée.

8-Utiliser les low-cost à son avantage
Au Canada, nous sommes moins choyés qu’ailleurs dans le monde pour le prix des billets d’avion. Le dernier indice des prix de vols publié en 2017 démontre que le Canada  fait partie des pays où il en coûte le plus cher pour voyager en avion. La cause: une population faible pour un grand territoire et l’absence de compagnies ultra low-cost. Nous n’avons même pas de vraies compagnies low-cost, alors nous sommes loin de l’ultra low-cost ! Il existe tout de même des trajets réguliers qui offrent souvent de bons prix. easyjet-2274138_1920Le Montréal-Londres ou le Montréal-Paris en sont de bons exemples. Alors, disons que vous voulez vous rendre à Prague. Un billet Montréal-Prague en saison estivale pourrait vous coûter plus de 1000$. La solution est de prendre un Montréal-Paris pour environ 700 dollars (facile à trouver). Puis, de paris, acheter un billet avec une compagnie low-cost pour Prague. J’ai fait l’exercice rapide pour Paris-Prague avec le low-cost Easyjet. Un départ à la fin août et un retour une semaine plus tard. Le prix est de 85 euros, soit 129 dollars. Ajoutez ça au billet d’avion à 700 dollars et vous avez un vol Montréal-Prague pour 829 dollars aller-retour ! Une belle économie de quelques centaines de dollars. Attention toutefois aux heures de départ et d’arrivée afin que tout concorde. L’idéal est de laisser une journée entre les deux vols. Une belle occasion dans ce cas-ci d’aller prendre un café à Paris ! L’Europe et l’Asie regorgent de compagnie low-cost et ultra low-cost. À vous d’en profiter.

9-Utiliser les aubaines de «villes cachées»

LouisianneNous sommes ici dans les manières peu communes, mais tout à fait légales d’économiser sur ses billets d’avion. En fait, c’est le site web Skiplagged qui a attiré mon attention sur ce truc. Voyager dans des villes cachées, c’est tout simplement faire de sa destination finale, l’escale sur le trajet. Attention, ça ne fonctionne que si on achète des billets aller simple. Par exemple, vous voulez aller voir la ville de Houston au Texas. Un vol direct Montréal-Houston est affiché à 351$. En cherchant vous voyez qu’il y a un vol Montréal-Mexico city avec une escale à Houston pour 293$. La ville cachée est donc Houston. Selon le principe de cette technique de voyage, vous achetez un billet Montréal-Mexico City, mais vous débarquez à Houston. Il y a quand même quelques contraintes à voyager ainsi. Je vous invite à lire le texte de Skiplagged ici.

10-«Pirater» le système et voyager à l’envers
Comme blogueur voyage, j’en apprends moi aussi tous les jours. Je vous invite à aller sur le blogue du site de Yulair pour lire le texte Voyager à l’envers pour économiser du blogueur PJ Unterwegs. Il explique comment utiliser cette stratégie d’achat de billets d’avion de manière séparée pour sauver quelques centaines de dollars. Pour adopter cette stratégie, il faut par contre voyager souvent, car pour que le truc fonctionne, il faut au minimum aller deux fois au même endroit dans la même année à des périodes différentes.

11-Minimiser ses bagages
De plus en plus de compagnies limitent le nombre de bagages gratuits. C’est une pratique bag-1844806_1920courante chez les low cost, mais l’économie y est réelle. Wow Airlines est sans doute la compagnie la plus avancée sur ce plan. En fait, sur Wow Airlines vous n’avez droit qu’à 1 sac à main mesurant jusqu’à 42x32x25 cm (10 kg). Pour tout autre bagage, vous devrez payer un surplus. Si vous réussissez ce tour de force d’amener le strict minimum, l’économie est réelle. J’ai réussi à passer trois semaines en Indonésie avec un tout petit bagage à main. Oui, j’ai fait du lavage, mais oui je suis parti en voyage ! Voici un nouveau gadget qui pourrait changer votre vie de voyageur, le scrubba bag.

12-Quelques-uns de mes sites préférés

Les classiques. Là où j’entreprends toutes mes recherches. Ce sont quatre sites puissants qui permettent de bien débuter.

Google vols
Yulair
Kayak
CheapOair

Le secret. Encore un gars qui relève des prix incroyables entre différentes villes à travers le monde. C’est sur ce site que vous allez être mis au courant des erreurs de prix par exemple. On annonçait un vol aller-retour Los Angeles-Auckland en Nouvelle-Zélande pour 1500$ en classe affaires alors que le vrai prix est plutôt de 15 000 $ normalement. Une erreur humaine qu’a tôt fait de relever Secret flying, ce qui a permis à des gens ayant un petit budget de voyager en classe affaires ! Beau travail.

Secret Flying

Le petit nouveau. Comme Yulair, ce sont des gens du Québec qui opèrent le site et qui offrent de très bons prix au départ de Montréal.

Flytrippers

Le Danois. Momondo est un site comparateur de vols créé au Danemark que j’ai découvert récemment via Secret Flying et je dois dire qu’il est puissant et sort souvent des prix étonnants.

Momondo

L’Ontarien. Basé à Cornwall, le site FlightHub est agréable à consulter. J’aime particulièrement sa configuration qui permet de choisir sa compagnie aérienne favorite.

FlightHub

Voici en terminant un reportage explicatif hyper pertinent produit par les gens du MONDE.fr à voir absolument !

 

Vous avez trouvé cet article utile ? N’hésitez pas à le partager ! Tous les outils de partage ci-dessous.

Pour d’autres conseils voyages pour économiser sur les billets d’avion en famille, je vous invite à vous abonner au site de la Famille Trotteuse. Leur blogue est super sympa !

Publicités
Catégories :trucs voyagesTags:, , , , , , ,

1 commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :