Publicités

Comment voyager gratuitement ou presque ?


Parfois, je me prends  à rêver. Je rêve que je suis un jet set. Oui un jet set de la plus haute caste. Dans la vraie vie, je suis un voyageur prolétaire modeste dans mes dépenses. Je me contente de bien peu de confort, alimentaire autant que physique. Malgré tout ça, parfois, je dois l’avouer, il me prend des goûts de jet setter. Moi aussi j’aimerais voyager gratuitement.

Malheureusement (ou heureusement), je ne suis pas un fils à papa et l’idée de voyager gratuitement comme un jet set en avion privé, faire la dolce vita, fréquenter les plus beaux hôtels de la

Voyage voyager gratuitement gratuit escale voyageur avion

Un jet set qui voyage gratuitement la plupart du temps, un rêve !

terre et être invité à tous les cocktails et les after-hours de ce monde demeurent et demeureront probablement toujours au statut de fantasme dans ma tête. Eh oui. Je continue de refouler le jet set en moi, quitte à laisser sortir le «VIP» un peu moins «glam» de temps à autre. Ne pas être un fils à papa m’oblige à être imaginatif et à toujours rechercher bons plans, astuces et trucs pour voyager au maximum sans trop mettre ma vie financière en péril., bref voyager gratuitement. Après, tout, j’ai deux petites bouches à nourrir. C’est le rêve de tout le monde. Imaginez pouvoir voyager, découvrir un pays sans payer. Vous faire guider à travers les quartiers d’une nouvelle ville, picorer des plats exotiques et pénétrer une culture différente de la vôtre tout à fait gratuitement. Sachez que c’est aujourd’hui possible… ou presque. Comment ? Pour y arriver, il y a quelques conditions.

Un voyage dans le voyage
Alors qu’auparavant je recherchais le plus possible des vols directs vers ma destination voyage, je suis devenu au fil du temps, un partisan des longues escales pour plusieurs raisons. D’abord avec le magasinage de billets d’avion sur le web, les nombreux comparateurs de vols se sont mis à fabriquer des itinéraires de voyage pour trouver le meilleur prix possible, ce qui entraîne la prolifération des escales lors de nos voyages. Même les systèmes de récompenses comme Aéroplan avec Air Canada par exemple, multiplient les escales pour ceux qui veulent se prévaloir de leurs miles (pour eux, c’est probablement pour une autre raison que celle de vous faire un cadeau 😉 )

Souvent, pour avoir un meilleur prix, les outils du web proposent de longues et de multiples escales. Les clients sont de plus en plus ouverts à ce genre de proposition. De mon côté, c’est dorénavant presque toujours ce que je préconise. Quand je magasine un billet d’avion et que je veux partir en voyage, je recherche volontairement les longues escales. Pourquoi ? C’est qu’en plus d’économiser de l’argent, vous avez le temps de découvrir une autre ville à peu de frais et parfois même gratuitement ! Voilà comment on voyage gratuitement ou presque ! Vous avez compris. Pour voyager gratuitement, il faut d’abord voyager et payer. Eh oui, c’est hélas la condition.

Mon premier voyage gratuit : Paris
Je me souviens de ma première longue escale,  c’était il y seize ans. Je faisais Montréal-Johannesburg en Afrique du Sud. Entre les deux vols, je devais passer onze heures à l’aéroport Charles-De-Gaulle de Paris. Je n’avais jamais mis le pied en sol européen. Pas question d’attendre à l’intérieur. Je me suis dépêché de sortir pour visiter la ville pour la première fois de ma vie. Je suis revenu prendre mon vol le soir fatigué, mais tellement heureux d’avoir eu un brin de la France pour le prix d’un seul billet !

La chose à vérifier si vous sortez de l’aéroport et décidez de profiter de votre escale, est la distance du centre-ville. Parfois, c’est juste trop loin. Mais la plupart du temps, c’est jouable avec une escale de cinq heures minimum. Il ne faut pas oublier de compter le temps qu’il vous faut pour revenir assez tôt pour votre prochain vol, passer la sécurité, etc. Sortir de l’aéroport, ça veut dire entrer dans le pays d’escale. Vérifiez à l’avance si vous avez besoin d’un visa de sortie. Quant à votre bagage de cabine, mettez-le en consigne si possible et gardez-vous seulement un petit sac à dos léger. Vous serez ainsi libres de vos mouvements.

À l’automne dernier,  j’ai profité d’une escale de cinq heures à Genève en Suisse avant d’aller au Luxembourg. Disons que les Suisses prennent soin de leurs touristes. À la sortie de l’aéroport de Genève, j’ai fait une petite virée au centre-ville, j’ai pris le dîner au bord du lac Léman, j’ai marché tout le centre historique. C’était complètement génial ! Combien pensez-vous que cette sortie en Suisse m’a coûté ? 12 euros pour le dîner et 3 euros pour le transport de retour vers l’aéroport. Difficile de faire mieux. Voir la vidéo qui suit.

Voici comment faire: en sortant de l’aéroport GVA, rendez-vous au kiosque d’information pour prendre un plan de la ville. Ensuite, suivez les indications pour le train vers le centre-ville. N’achetez pas de billet, demandez plutôt à un préposé où se trouve la machine distributrice pour un ticket gratuit vers la gare CFF Conarvin. Appuyez sur le bouton et bingo, un transport gratuit vers le centre-ville. Vous y serez en moins de 10 minutes !

Aeroport de Genève voyage gratuit transport public

Escales longues gratuites offertes par les compagnies aériennes
De plus en plus de compagnies aériennes vous offrent de prolonger vos escales. C’est le cas des compagnies islandaises Wow airlines et Icelandair. D’abord, Wow air offre de prolonger votre escale sans supplément et vous donne même des idées sur quoi faire pendant ces quelques heures, voire même les quelques jours pour votre escale. Tous les détails ici pour WOW. Du côté de la compagnie nationale Icelandair, on peut prolonger son escale jusqu’à sept nuits sans frais ! Et les idées ne manquent pas: dormir dans un phare, escale gastronomique, tournée des bars et des groupes de musique, la compagnie est prête à se plier en quatre pour rendre votre escale mémorable. Voir tous les détails ici. Ou regardez la vidéo de la compagnie.

Correspondance à dos de dromadaire
Si vous transitez par Doha sur les ailes de Qatar Airways et que votre escale est de plus de 12 heures, vous allez avoir droit à une nuit gratuite à l’hôtel ! Il y a plusieurs conditions à respecter, mais on prend en charge votre visa d’entrée et voilà votre chance d’aller faire un tour de dromadaire dans le désert…

Doha comment voyager gratuitement ou presque

Visite de Taïwan
Taïwan comment voyager gratuitement ou presque ?Si vous transitez par Taipei à Taiwan et que votre escale est de plus de huit heures, l’Office de tourisme de Taiwan vous offre gratuitement un tour de ville d’une demi-journée. Vous visiterez le temple taoïste de Zushi Temple, vous irez faire une balade sur la rue historique Sanxia  découvrir la rue des céramistes de Yingge et terminer votre petit circuit guidé dans un magasin de poterie. Tout ça est gratuit et vous aurez le temps de goûter aux saveurs locales !

 

L’offensive turque
Six heures à tuer à Istanbul avec Turkish Airlines ? Rendez-vous sur Touristanbul, un service qui offre aux passagers en transit la possibilité de visiter les principaux centres d’intérêt d’Istanbul en fonction de l’heure de votre visite (cinq visites guidées sont proposées durant la journée). La vidéo suivante produite par Turkish Airlines vous donne un avant-goût de ce que vous pourriez faire lors de votre escale.

La Chine s’ouvre
Depuis le premier janvier 2013, la Chine autorise un visa de transit de 72 heures aux touristes en correspondance à Beijing provenant de 51 pays dans le monde dont le Canada. Tous les détails ici. Sachez qu’avec l’arrivée des vols sans escale de Montréal vers la Chine, si vous transitez par là, vous aurez le temps d’aller vous promener sur la Grande Muraille avant de repartir vers votre destination finale !

Organiser soi-même sa longue escale
Il existe aussi une autre manière de profiter de longues escales, c’est de la créer soi-même de toutes pièces. Cela exigera de vous d’acheter des billets séparés et de créer vos propres trajets. L’idéal dans ce cas-ci, c’est de faire affaire avec les compagnies low-cost en Europe et en Asie pour aller où bon vous semble lors de votre escale prolongée. Disons que vous voulez visiter Helsinki en Finlande. Vous achetez un billet Montréal-Paris aller-retour (bien moins cher qu’un vol de Montréal vers la Finlande). À votre arrivée à Paris, vous prenez un low-cost vers Helsinki. Vous passez votre séjour puis avant de prendre le retour vers Montréal de Paris, vous passez quelques jours dans la ville lumière. Voilà une escale prolongée des plus agréables.

Pourquoi ne pas visiter l’aéroport ?
Lors d’une longue escale, vous pouvez aussi profiter de l’aéroport. J’étais en route vers l’Indonésie et je transitais par Singapour à l’aller et au retour. À l’allée, j’ai décidé de faire une escale de trois jours pour visiter la minuscule ville État. C’est amplement suffisant. Au retour, j’avais une escale de 10 heures que j’ai passé dans le Changi Airport. Aéroport de Singapour comment voyager gratuitement ou presque ?Cet aéroport-là est incroyable, une vraie ville ! Un jardin de tournesols sur le toit, des cinémas, une volière à papillon, un jardin d’orchidées, des restos à n’en plus finir, des jeux pour enfants, etc. Avec une aussi longue escale et après avoir visité tout ce que je viens d’énumérer,  je suis allé m’entraîner au gym au lieu de rester assis. Mon prochain vol était de nuit, il fallait que je bouge ! Personnellement, j’aime l’environnement et l’ambiance des aéroports. De plus en plus, les autorités tentent de faire de votre passage à l’aéroport une expérience unique. C’est ce que j’ai vécu à Singapour. J’ai hâte de visiter l’aéroport de Dubaï ! L’aéroport de Munich, quant à lui, propose un parcours de mini-golf de 18 trous et celui de Séoul dispose d’une patinoire (la location des patins à glace vous coûtera quelques dollars).

Ce diaporama nécessite JavaScript.

En conclusion, il faut dire que toutes ces longues escales ne sont pas de «vrais» voyages, car le trop court délai ne permet pas vraiment de connaître le pays et sa culture. Moi je vois ça comme un échantillon de pays, un avant-goût ce que qui m’attend si jamais je décide d’en faire une destination complète. Selon moi, les longues escales permettent de magasiner son prochain voyage. Le monde touristique l’a compris, voilà pourquoi le marché des longues escales est en plein développement.

Publicités
Catégories :trucs voyagesTags:, , , , , , , , , , , , , ,

8 commentaires

  1. Wow! Un document à conserver à côté de soi tout le temps. Merci Bob.

    J'aime

  2. Oh que oui ! à 4 billets d’avion, le budget s’entame rapidement !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :