Publicités

Miami Beach en famille: moins cher qu’un tout inclus


Des heures et des heures à chercher. Des heures à accumuler les déceptions et les soupirs en roulant des yeux. Rien. Niet ! Nada ! Pas capable de trouver une semaine de repos complet dans le sud pour nous et nos deux marmots sans songer à prendre une nouvelle hypothèque sur la maison. Comment se sortir de cet hiver interminable ? Oui, il y a Cuba. Oui, il y a des prix abordables, mais non la qualité n’y est pas. En tout cas, pas quand tu veux acheter un sept jours pour moins de 4000$ pour deux adultes et deux enfants avec un minimum de qualité et de confort. Cuba nous a beaucoup déçus au fil des années. On voulait passer à un autre appel et c’est Miami qui a répondu !

 

Organisation de base

Pour faire manquer le moins de jours possible d’école à nos enfants, nous voulions partir dans la semaine de relâche, mais quand tout le monde veut partir au même moment, tout est très cher. Il faut donc se montrer plus filou. Je me suis dit: «et si je devançais notre semaine de relâche de quatre jours seulement ? » Après tout, les quatre jours avant la relâche sont souvent des jours de révision à l’école. Après en avoir discuté avec les enseignantes respectives, ma conjointe et moi nous sommes lancés. Je me suis mis à la recherche de forfaits dans le Sud, mais j’ai été rapidement déçu. Disons que notre budget était plutôt serré après des rénovations de salle de bain obligatoires et surtout imprévues… 3000$ était le maximum que nous voulions payer pour l’avion et l’hébergement. Ouf… Pas grand-chose en forfait tout inclus à ce prix-là. Deux ou trois étoiles à Cuba ? Non merci. J’ai donc cherché un peu plus au Nord pour la Floride. Miami ? Fort Lauderdale ? Tampa? Orlando ? Hum, on va laisser faire la dernière option, aller à Orlando sans aller à Disney, c’est un crime de lèse-majesté. C’était hors de prix de toute manière. Nous nous sommes dit que la plage, la mer et le soleil c’était bien assez pour se relâcher. Alors après quelques recherches, c’est Miami qui s’est montré disponible pour les billets d’avion à un excellent prix. Imaginez: nous avons payé 1390$ taxes incluses pour quatre billets d’avion pour Miami sur Air Canada Rouge. Les billets ont été achetés en novembre pour un voyage du 27 février au 6 mars. Une vraie aubaine ! Ne restait plus qu’à trouver le logis.

 

Se loger

HomeawayIl y a beaucoup de choix d’hébergement à Miami, pour tous les goûts et tous les budgets. Comme nous avions prévu ne pas avoir de voiture, j’ai choisi un hébergement près de la plage (à 400 mètres) et très central. Nous étions donc basés au coin de la 11e rue et de Collins Avenue, à un jet de pierre de la plus belle plage de Miami Beach, c’est-à-dire la plage de South Beach ou SoBe pour les intimes. Comme pour mes dernières vacances d’été à Cape Cod, j’ai recherché un hébergement sur Homeaway. Ce site est vraiment bien fait et aussi moins dispendieux que sur AirbNb. C’est peut-être juste une impression, mais j’ai de la difficulté à trouver de bon prix sur AirbNb depuis quelque temps.

 

Faire des compromis

Qui dit partir en famille de quatre pendant une semaine avec un budget limité, dit aussi compromis obligatoire sur plein de choses. Il faut tout simplement se fixer des objectifs clairs quant au but des vacances pour ne pas que tout ça vire en foire d’empoigne entre les parents avec les enfants au milieu… Avant le départ, ma conjointe et moi étions sur la même longueur d’onde. C’est-à-dire fuir l’hiver et aller faire le plein de vitamine D.

 

Nous ne voulions pas nécessairement courir les activités à n’en plus finir. Marcher sur la plage, se baigner et profiter du soleil nous suffisait amplement pour cette fois. Les enfants pouvaient ainsi bouger, se baigner et courir autant qu’ils le voulaient, car le terrain de jeu était assez grand. L’autre compromis est celui de l’espace. Nous sommes quatre et nous avons loué un trois et demi. Un petit loft bien central avec une chambre, une salle de bain et une cuisine complète. Les filles ont dormi sur le divan-lit dans le salon. Nous avons bien vécu avec le peu d’espace étant donné que nous étions à l’extérieur le plus clair du temps. Prendre un petit logement est aussi moins cher quand on veut être au milieu de l’action.

 

Enfin, le dernier compromis que nous avons fait est le compromis des restaurants et de la nourriture. Je veux dire ici que sur sept jours, nous n’avons mangé au restaurant que 5 fois. Pour le reste, nous sommes allés faire l’épicerie et tous les petits-déjeuners se passaient au logement. Il y avait une cuisinière complète, un frigo et tout ce qu’il faut pour préparer des repas. Il n’y avait pas de table de cuisine, mais plutôt un comptoir avec deux tabourets. Les enfants mangeaient avant les parents, c’était parfait. Manger sur place nous permettait de partir plus rapidement le matin vers la plage. Certains ne veulent rien savoir de cuisiner lors de leur voyage, voilà pourquoi les formules tout-inclus sont si populaires. Pour nous, ce n’était pas un enjeu. Loin de faire de la grande cuisine, nous avons opté pour des choses simples : pâtes, sandwichs, salades légumes et fruits frais. Personne n’a eu faim et aucun des deux parents ne s’est senti de corvée… Yay !

 

Exit Miami Vice et le kitsch

ville (1)

Comme plusieurs, j’avais moi aussi un préjugé défavorable face à Miami. La série Miami Vice des années 80 était ancrée dans ma mémoire bien comme il le faut. Je croyais donc m’en aller dans un endroit quétaine et un peu ancien. J’ai plutôt découvert une ville balnéaire cosmopolite très touristique certes, mais belle, propre et sécuritaire dégageant une ambiance de vie au soleil fort agréable. Le fait de séjourner dans le quartier art déco ajoutait à cette ambiance vintage à cause de l’architecture et des couleurs pastel, mais pas du tout quétaine. Ma conjointe et moi avons tellement apprécié l’endroit, que nous y reviendrons en famille et aussi en couple, car il y a de nombreux endroits, commerces, parcs et restaurants aux allures jetset faits sur mesure pour les couples.

 

Plage de South Beach, parfaitement organisée

Plage1C’est l’une de nos grandes surprises de ce voyage. Nous avions peu d’attente au sujet de la plage, car nous savions que nous allions passer notre temps sur une plage publique. Justement, cette plage publique magnifique pour son sable très pâle et ses eaux turquoise sait recevoir. Aucun danger pour les insectes et les puces de sable. Pour la sécurité, il n’y a rien à craindre. La mer est surveillée par des sauveteurs et le reste de la plage est truffée de gardiens et de policiers. Plage2Tout ce beau monde est très très visible. Entre la rue principale Ocean Drive et la plage se trouve le Lummus park, un parc qui fait office de zone verte tampon entre l’ambiance festive d’Ocean Drive et la tranquillité de la mer. On y trouve de l’ombre, des modules de jeux pour les enfants et des vélos en location publique de type Bixi. Les amateurs de course à pied n’en finiront plus d’apprécier leur course sur le bord de la mer.

 

Eau et crème solaire

Quand on dit que la plage de South Beach est bien organisée, en voici la preuve. D’abord à plusieurs endroits à l’entrée de la plage on retrouve un distributeur d’eau froide. C’est écologique et pratique. Pour 0,75 cent US, vous obtenez un litre d’eau, mais ce n’est pas tout. Il y a aussi des distributeurs de crème solaire tout à fait gratuits. Une bonne manière de s’éviter d’avoir l’air d’un homard bouilli…

creme1eau

Si vos marmots ont envie de piscine

Parfois, se baigner à la mer est plus compliqué pour les touts petits. Sachez que si vous séjournez dans le quartier art déco de South Beach, il y a une piscine publique très bien aménagée pas très loin dans le quartier résidentiel. Elle est située dans un parc municipal, le Flamingo Park. Une grande piscine avec des corridors de nage pour les parents et une grande station d’eau pour les petits. Les tarifs à la journée sont de 10 dollars US pour les adultes et 6 dollars US pour les enfants. D’ailleurs, ces derniers ne manqueront pas de remarquer la distributrice de friandises glacées à l’entrée du parc. Vous êtes prévenus, apportez des dollars !

 

À faire absolument

Quand vous en aurez assez de la plage, ce qui dans mon cas, n’arrive jamais, je vous suggère de partir en randonnée urbaine avec vos enfants. Notre petite dernière de sept ans n’a pas bronché et a suivi le groupe. D’abord, il vous faut aller marcher sur l’Espagnola Way. C’est une petite rue piétonne aux accents latino. C’est court et pas long, mais très coquet. En plus, il y a une foule de restaurants à découvrir. Nous avons flanché pour le restaurant français À la folie, Café français pour leurs crêpes salées typiquement françaises et les enfants pour leurs crêpes sucrées. Oui, je sais que ce n’est pas latino, mais bon. L’ambiance est européenne à souhait et la terrasse sur le côté du restaurant est magnifique. Ça en vaut le détour, car ce n’est pas cher et de qualité. Le service est soigné, les serveurs parlent aussi français. Le prix des crêpes salées varie de neuf à dix-sept dollars.

espagnola way

café francais

Lincoln Road

lincoln road.jpgSi vous êtes des «magasineurs» compulsifs ou des lécheurs de vitrines professionnels, allez prendre une marche sur Lincoln Road. La rue piétonne est fort agréable à marcher. L’activité y est constante, les restos et boutiques en tous genres ne manqueront pas de ravir vos préadolescentes en quête de vêtements…

 

Ocean Drive

ocean-drive-654870_1920.jpgLa fameuse «main» qui longe la plage est à découvrir idéalement le soir. Chaque restaurant, chaque commerce que vous croiserez renferment une ambiance musicale avec parfois des groupes que l’on peut voir jouer du trottoir. Lumières, musique et ambiance de soirée sont au rendez-vous. Seul point désagréable à souhait : les hôtes de chaque restaurant tentent de vous faire entrer dans leur commerce chaque fois que vous passez devant et il y en a beaucoup.

 

South Pointe Park

Tout au sud de la pointe de l’île de South Beach, se trouve un très joli parc. Personnellement, c’est mon parc préféré, car il est sur le bord de l’eau. Les points de vue sont nombreux et variés. On peut voir les bateaux de croisières quitter le port de Miami à l’heure du souper, impressionnant pour les petits et même pour les parents. La promenade bordée de palmiers a tôt fait de vous rappeler que vous êtes dans un pays tropical. Au bout du parc se trouve une aire de jeux pour les enfants franchement bien conçue avec des modules de jeux variés. Un petit commerce y vend des friandises glacées et surtout une slush bio aux fruits pour 4$ US à se jeter par terre. Les filles ont adoré. Si vous êtes à la recherche de paysages pour faire vos photos, allez marcher jusqu’au bout du quai. Le contraste de l’eau turquoise fait de superbes images pour vos souvenirs. Allez-y en fin de journée, la lumière pour les photos est idéale.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Washington avenue

Si vous avez envie de manger au resto mais que vous ne savez pas où aller. Faites une promenade sur Washington avenue. C’est l’artère commerciale par excellence où la plupart des restaurants ont pignon sur rue.

 

Faire l’épicerie

Il y a quelques choix d’épicerie sur l’île de South Beach. Ma conjointe et moi avons découvert qu’il y avait un Whole Food. Nous avions découvert ce marché d’alimentation bio lors de notre dernier périple à Portland l’été dernier et nous avions adoré le concept. Nous y sommes allés pour faire notre marché pour la semaine. À peine un kilomètre de marche nous séparait du marché, parfait pour les enfants. Comme ses semblables, ce Whole Food renferme une section de type buffet où chacun peut prendre ce qui lui tente, chaud ou froid à 8,99$ US la livre. Il y a aussi un comptoir-sandwich à la demande, un café, un coin pizzéria, un bar à smoothies et un bar à sushis. Il y en a pour tous les goûts, mais attention, c’est une épicerie bio, c’est nécessairement plus cher. En contrepartie, les enfants et adultes allergiques ou intolérants vont trouver tout ce qu’il leur faut pour une alimentation sécuritaire. Pour des prix plus réguliers, rendez-vous au marché d’alimentation Publix. Ce supermarché est plus abordable et offre un grand choix d’aliments.

 

Se déplacer

Puisque nous avions choisi un hébergement central, la majorité de nos déplacements se sont faits à pied. Pour le reste, c’est vraiment Uber taxi qui fait le travail et pour par cher en plus. Que ce soit pour rapporter les sacs d’épicerie ou pour les petites jambes fatiguées des enfants en fin de randonnée, Uber est accessible partout en moins de 4 minutes. Cette application est essentielle pour une famille voyageuse. Miami Beach possède aussi son système de bus ou de trolley bus. Pas très cher, il vous amène partout sur l’île du nord ou sud et l’est à l’ouest.

 

Trucs et astuces

Pain et café – Pour le pain français par excellence, le café espresso et les viennoiseries, rendez vous au Le Chic French Bakery coin 10e rue et Washington Avenue. Les prix sont dérisoires surtout pour le café espresso par rapport au coûteux Starbuck par exemple. Même si la boulangerie se dit française, tout le monde y parle espagnol ! N’hésitez pas à commander en espagnol, vous aurez un excellent service, comme si votre tante y travaillait. Pour un allongé avec un peu de lait il faut dire «un café cortado por favor».

IMG_6521.JPG

Bouffe végane et Açaï bowl – un petit coup de coeur découvert au hasard d’une marche urbaine. Il s’agit du restaurant Pura Vida. L’endroit est minuscule avec un comptoir et une table seulement, mais d’autres tables sur le trottoir. Le menu se compose essentiellement de wraps, de salades et de bol açaï. WOW ! Tut ce que nous avons commandé était d’une fraîcheur et d’un goût incroyable ! Nous étions tristes de ne pas avoir assez faim pour commander plus tellement tout ce qui sortait des cuisines avait l’air excellent. Attention, c’est pas super économique, mais avec un seul wrap par exemple on peut nourrir un adulte et un enfant.

Pura vida

Serviette et plage – la plupart des endroits où vous séjournerez fourniront des serviettes de plage, pas de souci. Nous étions encore plus chanceux, car là où on logeait, il y avait un parasol et une chaise de plage. Sachez qu’il est aussi possible de louer des chaises longues, des parasols et un abri directement sur la plage. C’est la compagnie Boucher brothers qui s’en charge. Ce n’est quand même pas donné. Il est moins cher d’aller acheter une chaise de plage et un parasol puis le laisser avant de partir.

Chaises à louer

Achats – Si vous voulez acheter des babioles et des souvenirs, quels qu’ils soient. Ne le faites jamais dans les magasins et boutiques sur Ocean Drive ou Collins Avenue. Les prix sont très élevés, parfois trois fois les prix dans les commerces ailleurs en ville. Pour des prix abordables, visez les pharmacies CVS ou Walgreen’s.

 

Bagages – le prix des billets d’avion avec Air Canada rouge ne comprenait pas de bagages enregistrés. Il aurait fallu débourser environ 25$ par personne pour enregistrer notre valise. Avec des enfants, je vous conseille de ne jamais enregistrer de bagage, mais toujours voyager seulement avec vos bagages cabine. Nous avions droit chacun à une petite valise aux dimensions cabine avec un poids maximal de 10kg en plus d’un autre bagage à main au poids maximal aussi de 10kg. Je vous le jure, c’est amplement suffisant. D’abord, la valise des deux enfants était remplie seulement à la moitié, ce qui nous a permis de mettre quelques items dans leurs valises. Ensuite, chacun avec son sac à dos avec des jeux pour les enfants et ordinateurs et matériel de base pour les parents. Pas d’attente au carrousel à bagages. La belle vie quoi ! Au retour, on annonçait que le vol était plein alors, on demandait à des volontaires d’enregistrer leurs bagages cabine gratuitement. J’ai sauté sur l’occasion et j’ai enregistré trois valises ! Vu que nous nous embarquions en dernier dans l’avion, je n’ai pas eu à chercher de la place dans le compartiment à bagages !

 

Budget

Billets d’avion – 1390$
Hébergement – 1100$
Nourriture et restos – 600$
Total: 3090$

 

Conclusion

Une semaine couronnée de succès. Nous avons été agréablement surpris par ce séjour de vacances et nous récidiverons, car il y a encore plein de choses à voir pour les enfants. La prochaine fois, nous loueront peut-être une voiture, question d’aller explorer le parc national des Everglades et même les Keys. C’est donc un pensez-y-bien avant d’acheter un tout inclus !

 

Note globale du Bobtrotteur pour l’expérience: 4,2 / 5

Publicités
Catégories :Destinations, Récits d'aventure, trucs voyagesTags:, , , , ,

1 commentaire

  1. Wow! Vraiment intéressant!

    Jean-Marc Soboth — Award-winning Journalist

    Former ExCom Member (June2007-June2010) International Federation of Journalists, IFJ Founding Member (Nov2008-April2010) Federation of African Journalists, FAJ Founding President (June2002-April2010) Syndicat National des Journalistes du Cameroun, SNJC > Res.: 2755, Rue Goyer Appt. 15 Montr??al QC H3S 1H2 Canada ??? phone: + 1 438 877 8549 skype: jeanmarcsoboth ??? Gsm: + 1 438 937 6464 ________________________________ De : Le BobTrotteur Envoyé : 11 mars 2018 08:24:50 À : soboth@live.ca Objet : [New post] Miami Beach en famille: moins cher qu’un tout inclus

    Le BobTrotteur posted: « Des heures et des heures à chercher. Des heures à accumuler les déceptions et les soupirs en roulant des yeux. Rien. Niet ! Nada ! Pas capable de trouver une semaine de repos complet dans le sud pour nous et nos deux marmots sans songer à prendre une nouv »

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :